12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 07:35

Le départ de cette randonnée se situe à Superbagnères (1804 mètres), site bien connu au sud de Bagnères de Luchon. Une excellente route permet d'y accèder. La montée se fait en 2h30 pour 600 mètres de dénivelée. Cette randonnée a été faite le 30 juin 2006. On emprunte le GR 10 qui suit la longue croupe gazonnée (Sud Ouest). Face à nous, la massive stature du Céciré. Durant toute la montée, on ne l'a perdra pas de vue. Dès les premières minutes, un magnifique spectacle s'offre à nous : une vue sur 360° qui nous prépare à encore mieux profiter, une fois au sommet. Nous suivons la piste qui, au bout d'un certain temps, devient plus étroite. Nous bifurquons alors vers la gauche pour arriver sur le chemin de la Coume de Bourg. La vue vers le Sud s'amplifie et s'embellit petit à petit. Au fur et à mesure de la montée, nous détaillons mieux le vallon de la Coume de Bourg avec dans les bas-fonds, les granges d'Espone (ci-contre). Lentement, nous nous rapprochons du col de la Coume de Bourg. Le tracé se poursuit alors sur des pelouses avec une rencontre avec un troupeau de chevaux. Sur notre droite, un sentier se dévoile pour franchir un col derrière lequel émerge un sommet : le Céciré. Il ne reste donc plus qu'à l'emprunter pour arriver au sommet. Et là, coup de théâtre émotionnel : le panorama devient sublime. De gauche à droite, d'Est en Ouest, on devine plus qu'on ne distingue les massifs du Besiberri, Montardo. Et de façon plus nette : pics de la Pique, de la Mine, Aneto, Maladeta, Perdiguère, Quayrat, Lustou, Long, Néouvielle, ... Quelques petits conseils avant de faire cette ascension : -compter 2h30 pour y arriver et 1h30 pour redescendre. -partez très tôt pour profiter d'un panorama exceptionnel. -renseignez vous sur la météo avant de partir (trop bète d'arriver au sommet avec un ciel chargé!!!).

Un clic sur la miniature pour un affichage en grande taille. Crédit photos : © http://www.pixels-evasion.com 

 

 

 

Repost 0
Published by sylvain
commenter cet article
12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 07:29

Cette randonnée étagée satisfera les promeneurs qui veulent découvrir le pastoralisme ainsi que ceux épris de panoramas (très belle vue sur le Pic d'Anie). Le départ se fait du refuge de l'Abérouat, au dessus de Lescun, à 1400 mètres d'altitude. Suivre le GR 10 qui file sous les falaises des Orgues de Camplong, traverse des clairières puis monte doucement dans le bois du Braca. Au bout de 45 minutes de marche, la cabanes Ardinet (1570 mètres) surplombe le Gr 10 d'une vingtaine de mètres (ardi en basque veut dire brebis). Suivre le vallon d'Azuns qui grimpe régulièrement jusqu'à la cabane du Cap de la Baitch à 1609 mètres que l'on atteind après 1h30 de marche environ (En occitan, dérivé du latin, Cap veut dire la tête et Baitch, la vallée). L'été, les cabanes sont occupées par les bergers qui fabriquent et vendent leur fromage sur place. Après une petite pause pour admirer le paysage, continuons notre montée. Prendre sur la droite, puis à gauche par les pelouses. Le dénivelé devient plus important, et le chemin plein de cailloux est tout à côté du vide, avec une vue sur le Pic du Midi d'Osseau. Le sol calcaire donne l'impression d'un paysage lunaire. Après 2h00 de marche nous voilà arrivé au Pas d'Azun. Un panorama de toute beauté s'offre à nous. On y découvre une belle vue sur les pics d'Anie et de Countende au Sud, sur les Orgues d'Azuns à l'Ouest et au Nord-Est sur les murailles des Tourelles.

Un clic sur la miniature pour un affichage en grande taille. Crédit photos : © http://www.pixels-evasion.com 

 

 

Repost 0
Published by sylvain
commenter cet article
12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 07:23

Le départ de cette randonnée se fait depuis la centrale électrique des Pradières, à 1183 mètres, sur la commune de Artiès dans la haute vallée du Vicdessos. Ce village est situé à une altitude de 985 mètres et est un village à vocation pastorale. Un grand parking, au bord d'un ruisseau, est le point de départ de cette randonnée d'1h30 à la montéeet (dénivelée : 500 mètres). Dès le départ, un panneau: Izourt - Fourcat. On ne peut donc pas se tromper de chemin! Nous prenons une petite route, inaccessible en voiture car privée. Nous la suivons pendant une dizaine de minutes. Elle se confond avec le GR10. Au loin, sur la gauche, un gros tuyau d'acier achemine l'eau des étangs d'Izourt et de Gnouire (situé au-dessus d'Izourt) vers la centrale que nous longeons. La météo n'est pas super, le ciel est bouché et la température plutôt fraiche. Mais ça ne va pas durer... Au bout de cette route, un sentier montagnard nous attend bordé par des hêtres et bouleaux. Le GR10 continue maintenant sur la gauche, dans un sous bois au-dessus de la rivière. Sur notre droite, on peut voir le téléphérique de la centrale. Le ciel commence à s'éclairer. Nous laissons derrière nous un nuage de brume sur la vallée d'Artiès. Plus les minutes défilent, plus le ciel se dégage et voici un beau ciel bleu. En nous retournant, on distingue enfin les sommets. Après environ 1h00 de montée, la forêt laisse peu à peu place aux herbages et escarpements rocheux dans lesquels sont nichés les Orrys. Genêts et rhododendrons sont si judicieusement disposés sur les pentes qu'on croirait que des jardiniers ont procédé à leur plantation. Nous voici à la Jasse de la Coume. Les Orrys sont en fait des cahutes en pierres des plus inconfortables où vivaient jadis les bergers. Leurs troupeaux venaient paître dans ce petit cirque herbeux. Nous quittons les Orrys, pour poursuivre notre randonnée vers ce fameux étang. Petit coup d'oeil derrière nous, plus un seul nuage. Le sentier devient maintenant un peu plus rude, mais c'est de courte durée. Enfin la vue s'amplifie, de grands sommets se découpent dans le ciel. Dommage que les fils du téléphérique gâchent un peu le paysage. Encore un petit effort. Nous voici enfin arrivés : Etang d'Izourt 1647 mètres. Beaucoup de bâtiments se trouvent au sommet près du barrage.Le site est de toute beauté. Le silence y règne. Les reflets du ciel bleu et des sommets environnent lui donnent des couleurs surprenantes et changeantes. A déguster des yeux, tout simplement. Un refuge pour les randonneurs se trouve parmi les restes des bâtiments construits il y a plus d'un siècle pour les ouvriers travaillant à l'édification du barrage. Une douce montée plaisante, des Orrys témoins d'anciennes activités pastorales, et au bout : l'étang. Il a tout pour plaire : sa couleur, ses berges aux teintes pastel, les grands sommets qui l'environnent. Après une pause déjeuner bien mérité, il est temps de redescendre. Encore un dernier regard vers le Sud pour admirer le torrent provenant des étangs supérieurs du Fourcat qui dégringole dans un grand couloir. Lors de la descente, nous profitons de ce beau ciel bleu pour admirer ce superbe paysage ainsi que la flore, comme par exemple, un Petit Rhinanthe.

Un clic sur la miniature pour un affichage en grande taille. Crédit photos : © http://123123.over-blog.com 

 

 

Repost 0
Published by sylvain
commenter cet article
12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 07:17

Le sentier du Pibeste permet aux personnes de tout âge de réaliser une randonnée inoubliable, face à l'un des plus prestigieux panoramas des Pyrénées. Le départ se fait depuis le petit village d'Ouzous (5 Kms au Nord Ouest d'Argelès Gazost). Il s'agit de l'itinéraire le plus facile. Il existe deux autres points de départ : Agos Vidalos et Ségus. Les temps sont donnés depuis le point de départ et tiennent compte de notre allure (arrêts fréquents : photos obligent!). La randonnée a été faite le lundi 17 mars 2008. Une randonnée à faire le matin. A partir de l'église, prendre la petite rue qui monte sur la droite. Elle laisse place à un chemin qui passe devant une estanca et qui franchit successivement deux petits cours d'eau. Au bout d'une dizaine de minutes, prendre à gauche (suivre le balisage jaune "P-R"). On entre alors dans un petit bois. Le sentier comprend plusieurs lacets et la vue sur la vallée devient de plus en plus belle. Après 25 minutes, quitter le chemin pour prendre sur la gauche (en fait tout droit car face à nous). Toujours suivre le balisage jaune "P-R". Nous arrivons au niveau d'une petite table avec vue sur la vallée. Une petite pause s'impose. Nous sommes à environs 50 minutes de marche. Au bout d'1h30, nous voici arrivé au balcon d'Ouzous. Nous sommes alors à une altitide de 952 mètres. Un arrêt pour admirer le panorama. Un sentier botanique permet d'admirer plusieurs variétés de plantes (à voir plutôt au retour). La suite de notre sentier s'élève en lacets (au nombre d'une quinzaine), avec une vue dégagé sur toute la vallée d'Argelès Gazost. La pente devient plus dure sur cette partie. Avec un peu de chance, vous pourrez appercevoir le vautour fauve. Après 2h15 de montée, nous voici arrivés au col des Portes (1229 mètres). Le sommet du Pibeste est alors visible. De là, nous pouvons soit prendre sur la droite, et passer devant la Cabane d'Ayzi. Ou alors, prendre le sentier sur la gauche. Nous choisissons cette deuxième solution afin de revenir par la cabane d'Ayzi. Le sentier continue donc dans une hêtraie. Le balisage jaune reste toujours très bien indiqué. L'ascension se fait plus facilement sur cette dernière partie. Nous arrivons, après 2h45, au niveau d'un abreuvoir. Nous continons maintenant parmi quelques arbustes. Des joncquilles tapissent le sol. Après 3h de marche très tranquille, nous voilà à l'ancienne gare du téléphérique (1349 mètres - ouverture d'un refuge en 2002). De la terasse, nous pouvons admirer toute la vallée et les plus hauts sommets pyrénéens : Vignemale, Balaïtous, Mont Perdu, ... Emprunter les escaliers pour arriver au sommet et admirer le magnifique panorama. Du Nord avec la plaine de Lourdes au Sud avec les massifs pyrénéens. Une petite halte sur la crête pour la pause déjeuner. Le retour à Ouzous se fait ensuite par le même sentier.

Un clic sur la miniature pour un affichage en grande taille. Crédit photos : © http://www.pixels-evasion.com 

 

 

Repost 0
Published by sylvain
commenter cet article
12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 07:15

La table d'orientation du village de Bedous est un belvédère offrant un superbe panorama sur la vallée d'Aspe. Il est accessible en voiture depuis Bedous. Au nord du village, prendre à droite au niveau de la Croix et monter une petite route étroite sur 3 kilomètres environs. La table d'orientation est indiquée. Il suffit de suivre les panneaux. Une fois là haut, il ne reste plus qu'à admirer le paysage, de toute beauté. Les villages de Bedous, Accous, Osse en Aspe, Lees et Athas se dévoilent sous nos yeux. Au loin, le vaste bassin circulaire entouré d'un impressionnant cirque de montagnes. Ce belvédère est aussi le point de départ de nombreuses randonnées.

Un clic sur la miniature pour un affichage en grande taille. Crédit photos : © http://www.pixels-evasion.com 

 

 

Repost 0
Published by sylvain
commenter cet article
12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 07:13
pan>

Situé sur le versant sud du massif de Tabe, cette randonnée vers l'étang d'Appy ravira toute la famille. Le départ se fait du petit parking du village d'Appy situé sur la corniche au-dessus d'Ax les Thermes (Ariège). Pour y accèder, prendre la nationale 20 jusqu’à Luzenac. Ensuite direction Lordat puis emprunter la route de la Corniche (RD20) en direction d’Axiat. 2 km plus loin, en arrivant au village d’Appy, tourner à droite et sur le parking. Le dénivelé est de 750 mètres. Le départ se fait à l'altitude de 945 mètres et l'arrivée à l'étang est située à plus de 1734 mètres. Au fur et à mesure de l'ascension, vous découvrirez les sommets frontaliers du massif de l’Aston. Une randonnée à faire le matin de préférence et prévoyez chapeau et crème : il y a très peu d'ombre! Du parking, suivre le sentier balisé jaune qui monte direction nord. Franchir un petit ruisseau, le Camelong, à 1050m d'altitude. Passer sous une ligne haute-tension, qu'on laissera sur notre gauche pour emprunter un sentier qui conduit à un site d'escalade. Nous voilà à l'altitude de 1090 mètres. Passer alors sous une seconde ligne haute tension. Le sentier monte à flanc de montagne, au-dessus du ruisseau de Girabal. Arrivé à une bifurcation, le bosquet des Estellades (1400m). Prendre à gauche un sentier qui monte en lacet pour franchir un monticule (1700m). Longer alors un bosquet et franchir le ruisseau d'Appy. La fin de la randonnée se déroule sur un sentier presque plat, à travers les blocs rocheux.

Un clic sur la miniature pour un affichage en grande taille. Crédit photos : © http://www.pixels-evasion.com 

 

 

Repost 0
Published by sylvain
commenter cet article
12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 05:33

Au coeur du Béarn, dans le Parc National des Pyrénées, le village de Lescun est étagé sur la pente de la montagne à 900 mètres d'altitude. Il est l'exemple d'une architecture montagnarde préservée. Maisons anciennes des XVème et XVIème siècles, son église Sainte Eulalie date du XVIème. Elle possède un clocher carré à contreforts romans, une porte en accolade du XVIème, une nef à  bas-côtés, un retable du XVIIème, une statue de Sainte Eulalie du XVIIIème. Niché au creux d'un cirque grandiose, Lescun est le point de départ de nombreuses randonnées.

Un clic sur la miniature pour un affichage en grande taille.
Crédit photos : © http://123123.over-blog.com
 Lescun (Vallée d'Aspe) - Juin 2010.

 Lescun (Vallée d'Aspe) - Juin 2010.

 Lescun (Vallée d'Aspe) - Juin 2010.

 Lescun (Vallée d'Aspe) - Juin 2010.

 Lescun (Vallée d'Aspe) - Juin 2010.

 Lescun (Vallée d'Aspe) - Juin 2010.

 Lescun (Vallée d'Aspe) - Juin 2010.

 Lescun (Vallée d'Aspe) - Juin 2010.

 Lescun (Vallée d'Aspe) - Juin 2010.

 Lescun (Vallée d'Aspe) - Juin 2010.

 Lescun (Vallée d'Aspe) - Juin 2010.

 Lescun (Vallée d'Aspe) - Juin 2010.

 Lescun (Vallée d'Aspe) - Juin 2010.

 Lescun (Vallée d'Aspe) - Juin 2010.

 Lescun (Vallée d'Aspe) - Juin 2010.

 Lescun (Vallée d'Aspe) - Juin 2010.

 Lescun (Vallée d'Aspe) - Juin 2010.

 Lescun (Vallée d'Aspe) - Juin 2010.

 Lescun (Vallée d'Aspe) - Juin 2010.

 Lescun (Vallée d'Aspe) - Juin 2010.

 Lescun (Vallée d'Aspe) - Juin 2010.

 Lescun (Vallée d'Aspe) - Juin 2010.

 Lescun (Vallée d'Aspe) - Juin 2010.

 Lescun (Vallée d'Aspe) - Juin 2010.

 Lescun (Vallée d'Aspe) - Juin 2010.

 Lescun (Vallée d'Aspe) - Juin 2010.

 Lescun (Vallée d'Aspe) - Juin 2010.

 Lescun (Vallée d'Aspe) - Juin 2010.

 Lescun (Vallée d'Aspe) - Juin 2010.

 Lescun (Vallée d'Aspe) - Juin 2010.

 Lescun (Vallée d'Aspe) - Juin 2010.

 Lescun (Vallée d'Aspe) - Juin 2010.

 Lescun (Vallée d'Aspe) - Juin 2010.

 Lescun (Vallée d'Aspe) - Juin 2010.

 Lescun (Vallée d'Aspe) - Juin 2010.

 Lescun (Vallée d'Aspe) - Juin 2010.

 Lescun (Vallée d'Aspe) - Juin 2010.

 Lescun (Vallée d'Aspe) - Juin 2010.

 Lescun (Vallée d'Aspe) - mars 2011.

 Lescun (Vallée d'Aspe) - mars 2011.
Repost 0
Published by sylvain
commenter cet article
12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 00:07

Situé en Aragon, entre Jaca et Huesca, le petit village de Riglos culmine à 620 mètres d'altitude. Derrière lui, les grandioses monolithes "Los Mallos" évoquent une haute paroi en forme de cigare, prolongement de la Sierra de Loarre. Ils sont composés de poudingue (galets roulés, soudés entre eux par un ciment). Ils ont entre 20 et 30 millions d'années. Les teintes rouges de la roche sont produites par l'oxydation des matières ferreuses. Les Mallos de Riglos présentent une hauteur de près de 300 mètres (et plus de 1000 mètres au-dessus du niveau de le mer). Ces curiosités géologiques abritent quelques 200 voies d'escalade. L'église de Nuestra Senora del Mallo du XVIIème siècle est située dans la partie la plus élevée du village, juste dans la base des impressionnants volumes rocheux . A l'intérieur, se trouve les sculptures romanes de la Vierge du Mallo et de la Vierge de Carcavilla. L'église se compose d'une nef de trois travées et d'une chapelle Major de la deuxième moitié du XVIIème siècle. Une légende raconte qu'avant, il y avait une bourgade sur les Mallos de Riglos, Foz de Escalete, dans laquelle vivait une ancienne sorcière gigantesque. Son aspect et sa taille effrayaient les voisins et, lassée, elle éleva les immenses rochers et se cacha de tous. (Source : Wikipédia).

Un clic sur la miniature pour un affichage en grande taille. Crédit photos : © http://www.pixels-evasion.com

Mallos de Riglos (Aragón - España)

Mallos de Riglos (Aragón - España)

Mallos de Riglos (Aragón - España)

Mallos de Riglos (Aragón - España)

Mallos de Riglos (Aragón - España)

Mallos de Riglos (Aragón - España)

Mallos de Riglos (Aragón - España)

Mallos de Riglos (Aragón - España)

Mallos de Riglos (Aragón - España)

Mallos de Riglos (Aragón - España)

Mallos de Riglos (Aragón - España)

Mallos de Riglos (Aragón - España)

Mallos de Riglos (Aragón - España)

Mallos de Riglos (Aragón - España)

Mallos de Riglos (Aragón - España)

Mallos de Riglos (Aragón - España)

Toutes les photos de ce village sont à voir sur le site http://www.pixels-evasion.com (clic) 

 

 

Repost 0
Published by sylvain
commenter cet article
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 15:00

Le village aragonais d'Agüero est situé dans la région de la Hoya de Huesca, à 696 m d'altitude.

Les Mallos d'Agüero, moins connus que ceux de Riglos dominent fièrement le village avec leurs formes imposantes, légèrement rougeâtre, caractéristiques de l'âge tertiaire.

Les rues en pente et les coins pittoresques, conserve le tracé original et une intéressante architecture populaire en pierre.

L’église paroissiale de San Salvador a été commencée en style roman mais on l’a terminée en style gothique.

L’église de Santiago, ancien ermitage, est classé comme Monument National depuis 1920.

Un peu d'histoire : Aguero était la capitale d'un royaume éphémère de Mallos (au XIe siècle), héritage de Pierre Ier d'Aragon. Ce territoire qui comprenait Agüero, Riglos, Murillo, Marcuello, Ayers, et Callen Sangarre, passa ensuite entre les mains d'Alphonse I. 

 

 

 

 

Repost 0
Published by sylvain
commenter cet article
23 octobre 2010 6 23 /10 /octobre /2010 23:51
           
           

 

Repost 0
Published by sylvain
commenter cet article

Les paysages des Pyrénées [Blog]
© [Les photos de ce blog sont protégées par le code de la propriété intellectuelle. Pas de diffusion web ou papier sans autorisation.]

Photo de la semaine
Vue sur le Countendé
Vallée d'Aspe
Vue sur le Countendé


Bretagne & Pyrénées photographies

 
Il y a    personne(s) sur ce blog
aujourd'hui :
 contact : contact  livre d'or : livre d'or

Notre 2ème blog

 

Wikio - Top des blogs